Fusil MOSIN NAGANT – 550 €

Fusil MOSIN NAGANT – 550 €

Vend

Marque : MOSIN NAGANT
Modèle : 91/30
Catégorie : C
Calibre : CAL 7.62x54R

COMMENTAIRE : Fusil MOSIN NAGANT 91/30 CAL 7.62x54R En très bon état
Arme Réglé, tire parfaitement bien ; très Précise.
Aucune anomalie.
Entretien suivi : Rien à revoir.
Frein de bouche : démontable
Hausse et Guidon réglable
Poids: 4 kg
Longueur totale: 124 cm : sans Frein de Bouche
Longueur de canon: 73 cm : sans Frein de Bouche
Longueur totale avec Frein de Bouche : 131 cm Magasin 5 coups

PRIX : 550 €

Contact

Novi Christophe
zxr1200@orange.fr
06 73 56 11 52

Le décret d’application n° 2018-542 du 29 juin 2018 relatif au régime de la fabrication, du commerce, de l’acquisition et de la détention des armes, a été publié au journal officiel « JORF n°0149 du 30 juin 2018 » et prend effet à partir du 1er août 2018.

Voici un résumé de ce qui change concernant la détention, la vente et l’acquisition d’armes à feu pour les tireurs, chasseurs, collectionneurs :

  • Tout d’abord et contrairement à des mauvaises informations qui circulent,
    la vente entre particuliers n’est pas interdite !

En revanche, à partir du 1er août 2018, il ne sera plus possible pour un particulier d’expédier directement ou de remettre son arme en main propre à un autre particulier sans passer au préalable par un tiers courtier ou armurier.

Passer par un armurier :

  • L’arme doit physiquement transiter par l’armurier. Ce dernier devra effectuer les contrôles obligatoires (vérification du permis de chasser et de sa validation, ou de sa licence de tir ou de balltrap, interrogation du FINIADA, enregistrement de l’arme …) avant de remettre l’arme à l’acheteur.

Prenons le cas de deux particuliers qui habitent loin l’un de l’autre. Dans ce cas le vendeur devra obligatoirement expédier l’arme chez l’armurier choisi par l’acheteur. Le professionnel pourra alors régulariser la transaction (l’envoi en direct de particulier à particulier devient un délit pénal, sauf s’il passe par un courtier – voir ci-dessous).

Passer par un courtier :

  • Dans ce cas, le vendeur peut expédier son arme directement à l’adresse de l’acheteur une fois tous les contrôles effectués par le courtier (vérification du permis de chasser et de sa validation, ou de sa licence de tir ou de balltrap, interrogation du FINIADA, enregistrement de l’arme …)
BIGTheme.net • Free Website Templates - Downlaod Full Themes